AR Lenoble Newsletter : Nos réflexions sur les vins clairs 2016

AR Lenoble Newsletter : Nos réflexions sur les vins clairs 2016

March 13, 2017, écrit par Christian Holthausen

Nos réflexions sur les vins clairs 2016

Après une année très difficile, les conditions climatiques qui ont précédé la vendange ont sauvé la récolte 2016. Un temps très ensoleillé s’est installé fin août – début septembre et a duré toute la période des vendanges pour nous permettre de rentrer des raisins bien murs. Les pinots meuniers de Damery étaient prêts à cueillir bien plus tôt que les chardonnays de Chouilly, nous obligeant à interrompre la vendange quelques jours pour obtenir des degrés alcooliques autour de 10 – 11 degrés.

Le comptage des grappes avant la vendange annonçait un rendement de seulement 7500 kgs à l’hectare. C’était sans compter sur les fortes pluies qui se sont abattues 15 jours avant le début des vendanges et qui ont principalement profité au chardonnay dont certaines grappes ont atteint plus de 200 grammes. Grâce à cette forte augmentation du poids des grappes, le rendement fut d’environ 10000 kgs sur l’ensemble de notre vignoble de 18 hectares.

La dégustatoin des mouts durant la vendange révélait déjà une certaine dilution aromatique, en particulier pour les chardonnays. Un sentiment qui a été confirmé quelques mois plus tard lors de la dégustation des vins clairs.

Le Chardonnay du vignoble de Chouilly Grand Cru

Durant la vendange, Antoine a pris la décision de bloquer la fermentation malolactique pour une part importante des vins afin de conserver un niveau d’acidité suffisant et beaucoup de fraicheur. Les vins sont déjà très expressifs, avec des notes de fleurs blanches et d’agrumes. Le bâtonnage sur quelques fûts a permis de révéler un joli gras. Les vins présentent des niveaux d’acidité très satisfaisants ne nécessitant pas d’être réacidifiés. Cependant, les vins manquent un peu de structure et la fin de bouche est un peu courte. Ce manque de complexité, de caractère et de personnalité nous conduit à ne pas déclarer de millésime en Grand Cru Blanc de Blancs Chouilly. Ceci étant dit, une fois les vins assemblés avec les vins de réserve issus de notre réserve perpétuelle, nous sommes très confiants sur les qualités du Grand Cru Blanc de Blancs non millésimé base 2016.

Le Pinot Noir de notre vignoble de Bisseuil Premier Cru

L’ensemble des vins a été vinifié en foudres   (50 hectos) ou en petites barriques. Dès la vendange, la dégustation des mouts laissait augurer un superbe potentiel aromatique. La fermentation malolactique a été bloquée dans la perspective d’élaborer un millésime. Quelques mois plus tard, la dégustation des vins clairs révélait au nez et en bouche des aromes de fruits rouges très expressifs et flatteurs. Des notes grillées et épicées ont été mises en valeur par la vinification sous bois qui a élargi la palette aromatique de ces vins. Nous laissons encore quelques semaines d’évolution à ce vin pour décider si nous déclarerons ou non un millésime en Premier Cru Blanc de Noirs Bisseuil.

Le Pinot Meunier from de notre vignoble de Damery dans la Vallée de la Marne

La dégustation des mouts à la vendange laissait augurer des vins au potentiel très aromatique. Même si la dégustation des vins clairs a finalement révélé des vins moins prometteurs que prévu, ils expriment d’élégantes notes de fruits et, pour certaines cuves dont la fermentation malolactique a été bloquée, de délicates notes d’agrumes. Les vins sont fins et déjà très ouverts mais ils manquent de complexité et de longueur en bouche. Le très bon niveau d’acidité nous permettra d’élaborer de superbes cuvées non millésimées.

Retour sur le cycle végétatif 2016

La Champagne a subi la gelée et la grêle au printemps, puis de l’humidité pendant la floraison en juin. La vague de chaleur fin août (avec quatre jours à 40 degrés le soir) a grillé quelques parcelles. Le stress hydrique de l’année 2015 a sans doute contribué au sous-développement des grappes.

La Nature sait nous réserver le pire, mais depuis début septembre, période cruciale pour la qualité des raisins, elle a su se montrer bienveillante. La fin de maturité des raisins s’est accomplie sous le soleil mais sans grande chaleur, avec des nuits fraiches préservant les acidités. Fait important, les raisins rentrés au pressoir étaient tous d’une très belle qualité sanitaire.

Le 16 septembre nous avons démarré la cueillette des 2 hectares de Pinot Meunier à Damery puis des 6 hectares de Pinot Noir Premier Cru dans le village de Bisseuil.

Afin de cueillir les raisins à parfaite maturité nous avons suspendu la vendange quelques jours pour recommencer le 24 septembre la récolte des 10 hectares de Grand Cru Chardonnay dans le village de Chouilly sur la Côte des Blancs.

Notre approche en viticulture

La Maison AR Lenoble s’est toujours engagée dans une démarche de culture raisonnée de son vignoble, avec une philosophie résolument inscrite dans le développement durable. Cette démarche est depuis longtemps formalisée dans la Charte Environnement de la Maison et a été officiellement reconnue en septembre 2012 par l’obtention de la certification « Haute Valeur Environnementale ».

Cette certification récompense 20 ans de pratiques très respectueuses mises en place sur l’exploitation viticole, et signifie concrètement :

  • Une utilisation nulle des engrais chimiques
  • Une utilisation quasi nulle de tout herbicide
  • Une limitation drastique des intrants phytosanitaires pour lutter contre l’oïdium et le mildiou
  • ET une attention toute particulière portée sur la biodiversité et l’embellissement du vignoble avec la mise en place de haies, vergers, talus, arbres et murets.

Pour télécharger la AR Lenoble Newsletter du 13 mars 2017 en PDF

AR LENOBLE NEWSLETTER 13 Mars 2017